Auteur :  Abraham Lancry 

Auteur : Abraham Lancry 

 

Une petite sœur pleurait une amie disparue, croyant la consoler je partageai avec elle l’idée de la mort qui dans le monde occidental est ressentie comme un drame ressassé qu’on nous a fait avaler depuis toujours. La mort au contraire, surtout en cette période de l’Apocalypse (Révélation) lui ai-je écrit est une libération ou en tous cas un état de bien-être plus agréable que la vie dans notre corps de chair avec ses douleurs, ses maladies, sa vieillesse et son agonie latente, inscrite dès la naissance. Sans préjuger sur la peur, l'angoisse, la violence qui peuvent nous accabler lorsqu’on affronte des prédateurs, des assassins, des violeurs qu’on est pas parvenu à aimer... Au lieu de s'attrister, il faut au contraire se réjouir avec cette amie que tu as aimée et qui s’est envolée, parce que c'était son heure, pour d'autres cieux plus serins que les nôtres où la mort et l’angoisse n'existent pas et où seules la Bonté, la Beauté et l'Amour règnent. {Je ne parlais pas de nos croyances, mais de nos expériences de l'amour céleste, à travers nos NDE et autres acquis et la découverte de l'Amour après le grand nettoyage de notre mental, de notre ego et de nos croyances anciennes qui ne font plus la loi dans notre Vie.} Tu devrais regarder plus haut que l'horizon de la terre et de ses souffrances.
A force de manipuler de grandes idées, mon ami, tu en oublies la dimension du coeur protesta-t-elle... Bien sûr que je suis triste de la disparition de cette amie (ou de mon bien-aimé) que je ne reverrai plus jamais sur cette terre. Bien sûr qu'elle (ou il ) va me manquer ; elle (ou il) me manque déjà. Il y a un temps pour se réjouir et un temps pour s’attrister et je revendique ma peine.
En réponse je lui envoyai une vidéo sur la manipulation médiatique dont nous sommes les cibles ou les victimes afin de nous détourner de nos préoccupations essentielles comme le but de la vie, le sens de l’Amour et la raison de la mort. J'ignorai alors qu'elle n'avait pas quitté le groupe religieux auquel nous avions adhéré tous les deux au siècle dernier. Je la croyais sincèrement sur la même longueur d'onde sur laquelle je naviguais, d'où cette erreur de compréhension mutuelle... 
Elle répondit qu’elle ne comprenait pas la liaison faite entre sa peine et la vidéo.
Les barrières que nous opposent notre mental nous empêchent souvent de comprendre. Ainsi quand on nous demande d'observer le ciel, on observe le doigt qui le désigne. Crois-tu que j’ai méprisé ta peine ? Je regrette que tu n'aies pas ressenti mon amour, à travers mes paroles, mais je te comprends. Toutefois, comprendre autrui ne nous empêche nullement de glisser dans l'illusion qu'on peut aider son prochain alors qu'il n'est pas sur la même voie pour entendre nos paroles.
Merci pour ta réponse ! Cependant, je reste interloquée à l’idée qu'il y aurait un lien entre les manipulations médiatiques et ma peine d'avoir perdu un être cher. Explique-moi cela, car ton monde intérieur m'intéresse et m’intrigue.
Chère petite sœur. La manipulation dont l'humanité a été l'objet depuis des milliers d'années a atteint son apogée dans l'ère moderne quand les "manipulateurs" qui avaient déjà manipulé notre ADN, ont compris qu'on pouvait aussi manipuler l'homme dans son entier et les Archontes ne se sont pas gênés. Ainsi tout ce qui concerne la personne a été manipulé. Tu t'habilles et tu changes d'habit très souvent selon les modes et les désirs de « certains », tu manges et tu bois ce qui rapporte le plus aux même profiteurs et non pas pour ton propre plaisir, comme tu le crois. Tu vis dans des bicoques préfabriquées non pas pour protéger ta famille des intempéries mais pour plaire aux promoteurs immobiliers qui se gavent de ton ignorance. Tu ne lis, écoute et visionne non pas ce que tu crois aimer mais ce qu’on veut que tu saches et rien de plus. On a formaté tes goûts et jusqu’à tes sens qui ne t’appartiennent plus tant ils ont été manipulés par l’égrégore général. On t'inocule des poisons trois mois après ta naissance et quand de rares parents refusent d’attenter à la santé de leurs progénitures, on les jette en prison et les media n’en soufflent mot. On pratique de même des tas d'opérations chirurgicales très coûteuses et on nous retire tout un lot d’organes prétendus inutiles, en nous faisant croire que si on ne le faisait pas on signerait notre arrêt de mort... Et c'est ainsi pour des milliers de médicaments toxiques, qu'on introduit dans nos organismes par la peur et qui finissent par nous tuer par le stress ou par les poisons qu’ils contiennent... Et cela continue avec notre si belle langue dont la martyrisation est encouragée par l'usage des textos et autres anglicismes qui s'y glissent afin d'araser son originalité et finalement de détruire l'âme des mots et le coeur du coeur de la vraie communication... N’a-t-on pas fabriqué le virus du Sida pour dépeupler la terre?... la liste exhaustive serait si longue qu’il nous faudrait un bottin pour la résumer...
Mais tout commence à se savoir, parce que le mensonge n'a plus le soutien de toute la population et sans égrégore, la manip ne peut pas fonctionner aussi bien. La cerise sur le gâteau c'est le mental et l'intellect qui ont été manipulés sous toutes leurs formes : On ne peut penser que "comme il faut", autrement aucun media ne publiera nos alarmes et on nous traitera de fous, de complotistes et on nous enfermera dans des asiles... Comme on nous a fait croire que la mort était la fin de tout et qu'il fallait "traire" la vie de tous les plaisirs qu'elle peut nous offrir jusqu'à en crever ou la crever ce qui est la même chose. On nous a fait croire que les africains n'avaient pas d'âme, qu'on pouvait les traiter comme du bétail. Et on en a fait un peuple d’esclaves martyrisé durant des centaines d’années. On nous a fait croire que les femmes n'étaient pas capables de penser et ainsi on a pu en faire nos servantes et nos putes (actuellement certains imams décrètent que la femme n’est pas digne d’entrer dans la "noblesse" de l’Islam)... On nous a fait croire au 20ème siècle, que les Juifs étaient une « race » inférieure alors qu’ils étaient d’ethnies variées, très dissemblables parmi lesquelles on compte des sémites, des noirs, des européens et même des jaunes et qui se rassemblent ( pour les religieux qu’ils ne sont pas tous) pour célébrer un culte monothéiste à Jéhovah... On nous a fait croire que cette « race » était dangereuse perverse et haïe même de « Dieu » et on l’a cru. Mais de quel dieu pouvait-il s’agir, grands dieux ??? Et ainsi on a laissé faire leur presque totale éradication pour avoir enfin la « paix promise ». Mais une fois presque tous rayés de la terre, les guerres ont continué. On nous a fait croire aussi des brassées de mensonges religieux autant sur la Bible que sur les Evangiles, sur la vie des saints, sur la parole prétendue divine inscrite dans les Ecrits auxquels on ne pouvait même pas ôter une virgule sous peine d'être brûlé vif, ainsi que toutes les fariboles sur la virginité de Marie, la Mère de notre Univers ou sur la vie et la mort de ce merveilleux frère Jésus.
Voilà pourquoi disais-je que la mort était le commencement d'une nouvelle vie sans souffrance et non la fin de tout ; et qu'il fallait au contraire se réjouir de la mort de ceux qu'on aime, surtout ceux atteints de maladies mortelles trop douloureuses que la médecine essaie de maintenir en vie, parce qu'un lit d'hôpital rapporte beaucoup d'argent. Ou se réjouir aussi et plus encore de ceux qui nous ont quitté en bonne santé comme cette amie que ma petite sœur pleurait.
Tout a été inversé dans ce monde : le bien n'est pas le bien, mais le mal. Et le mal n'est pas le mal, mais le bien. C'est un travail de réfutation à faire sur soi pour comprendre et accepter que tout ce qui est éphémère est faux. La mort n'est rien. La Vie est Tout parce qu’elle est Eternelle. Mais pas la vie de la personne, la petite vie au petit moi à la petite semaine que nous chérissons plus que tout, qui n'est plus rien qu'un tas de manipulations de toutes sortes et dont notre Être est le prisonnier. Or notre Être est enfermé dans un corps de chair que le plus souvent on lui a imposé par les mensonges du Karma et aussi en lui faisant croire que la "vie" est belle qu'il faut en profiter en la pressant tel un citron de tous les plaisirs sensuels qu'elle contient et qu’on invente pour faire patienter le baudet que nous sommes.
Mais le summum a été atteint avec l'ego dont beaucoup se gargarisent en pensant fièrement qu'ils sont très intelligents puisqu’ils ont gagné beaucoup d'argent, (comme si on avait jamais vu un jour, un cadavre trainant derrière lui son coffre-fort), ou bien qu'ils sont chef de ceci ou de cela, qu'ils ont tant de diplômes ou tant de connaissances scientifiques, historiques, politiques, psychologiques, sociales, religieuses ou autres qui sont pour l'essentiel des méconnaissances totales de la Vérité que la personne en tant que " personne manipulée" ne peut ni atteindre ni connaître... Et quand ils n'ont rien, qu'ils sont pauvres ils accusent Pierre ou Paul, ou le gouvernement, ou les escrocs de les avoir dépouillés de ce qu'ils n’ont pas. Ou bien alors ils se croient propriétaires de leur conjoint ou de leur joujoux à moteur au 33.000 chevaux qui les envoie dans le mur, ou de leurs maîtresses ou de leurs amants qui les trompent ou de leur enfants qui les renient... 
Chers frères et sœurs, nous ne sommes propriétaires de rien du tout ! Ni de notre corps, ni de notre mental, ni de notre intellect, ni de notre vie et encore moins de celle d’autrui qu’il soit de notre espèce ou d’une espèce non-humaine. Nous vivons et nous mourrons comme des êtres sans âme, sans rien avoir appris et sans rien savoir de nous-mêmes et encore moins de la Vie. Et tout ce que nous avons pu apprendre qui est emmagasiné dans notre mémoire sera perdu puisque notre conscience est liée à notre enveloppe charnelle. Celle-ci morte, notre conscience s’éteint avec. Nous ne sommes rien d'autre qu'un tas de pièces rapportées. Même nos idées ne sont jamais que des idées qui se baladent et ne nous appartiennent pas ; elles viennent d'ailleurs et parce qu'elles nous traversent et qu’on a été assez malin pour s’en saisir, on les exploite et du coup on s’en croit les propriétaires, et on s’en va trompeter au monde entier, s'en vanter et les publier par tous les media à notre disposition. Regardez-moi comme je suis intelligent. Admirez-moi, braves gens, je vaux le détour. Je suis le maître de mes idées. J’ai inventé la super machine mirobolante à faire... l’eau chaude. Quelle grosse rigolade.
Ce serait même une farce atroce et cruelle (c'était le premier titre que j'avais donné au « Chant d’amour d’un Illuminé » ), s'il n'y avait pas un jour dans nos existences l'éclair de la Lumière qui vient nous éblouir et nous faire miroiter ce miracle de la Vie qu'est l'Amour qui ne peut pas nous apparaître ni exister sans l'éclairage divin et absolu de la Lumière.
Sans la Lumière, nous continuerions d'errer sur une terre que nous nous sommes appropriés mais qui n'est pas la nôtre. Et nous continuerions à prétendre nous aimer les uns les autres avec un faux amour totalement falsifiés par les manipulateurs. Et ce faux amour peut soudain nous transformer en guerriers pleins de haine et nous dresser les uns contre les autres jusqu'à liquider jusqu’au dernier de nos amours et nos bien-aimé(e)s) d'hier où pour finir nous ne serions plus sur terre qu'une poignée de frileux, teigneux et peureux tel des chiens enragés, d’une peur encore plus terrible que toutes celles que nous avons pu connaître.
Mais heureusement, la Lumière est là. Nous sommes aux derniers jours de cette vie. Et nous avons la chance exorbitante de vivre à l’époque de Marie au temps de l’Apocalypse qui annonce enfin la Résurrection où la mort ne sera plus jamais.
La Lumière est Vraie. La Lumière est Bonne, La Lumière est Juste. LA LUMIERE N'OUBLIERA PERSONNE. Comme la terre avec toutes ses populations bigarrées, nous serons tous, très bientôt, tous sans exception, mais pas tous à la fois, et sans obligation immédiate d'avoir à dire oui : ressuscités, et maintenant. C'est là, la grandeur de l'Amour et de la Lumière de nous restituer enfin notre divinité par la RESURRECTION.
Je ne vous ai jamais tant aimé qu’en ce jour béni où la Lumière a envahi mon âme. Soyez Amour et Lumière à votre tour. 
Vesoun, le 1er aout, 2017

 


Abraham Lancry 

 

 

 

    Extrait de son livre : Le chant d'Amour d'un Illuminé

 

                             http://www.aupaysreve.fr/auteurs/142-abraham-lancry.html

 

                                                          https://www.facebook.com/abraham.lancry?pnref=lhc.friends

 

Retour à l'accueil